Maison du Peuple

Histoire d’une aventure humaine

Coopérative La Fraternelle
La Maison du Peuple

Issue d’un cercle ouvrier, créé à Saint-Claude à la fin des années 1870 puis transformé en coopérative d’alimentation en 1881, La Fraternelle se distingue radicalement des autres coopératives par ses statuts de 1899, en grande partie dus au socialiste Henri Ponard.

Ceux-ci prévoient que les bénéfices seront intégralement reversés à une caisse sociale permettant la mise en place de services de prévoyance, de secours, de retraite et d’entraide avec les autres coopératives. « L’Ecole de Saint-Claude », qui s’affirme alors, s’oppose en cela à « l’Ecole de Nîmes », prévoyant la répartition des bénéfices entre les sociétaires.

C’est toute une philosophie, une culture sociale, politique et syndicale qui se met en place. Et quoi de mieux que de réunir les différentes activités sous un même toit ?

Lire la suite…

> fermer

atelier/résidence


exposition « fantôme » de Marc Blanchet


06/09

Une exposition proposée dans le cadre de la résidence de Marc Blanchet, avec le soutien de la Région Franche-Comté, le CRLFC & La fraternelle. À découvrir du 6 au 25 septembre 2012 au gymnase de la Maison du peuple (entrée libre).

> vernissage le mercredi 5 septembre à 18H30

fantôme
« entrouvre le rideau sur une suite d’apparitions. Villes, paysages, lieux, êtres et perspectives perdent trace de leur provenance. Un seul territoire réunit ces métamorphoses. Nous pouvons les désigner : elles, ne diront rien – sinon cet évanouissement en noir et blanc. Imprimées sur la rétine, ces métamorphoses soupirent de voir leur mort un instant suspendue : qui ne rêve pas de dessiner son propre espace dans l’éternité ? Pour tout dire, elles sont vraies : nous pouvons le jurer. Seulement, elles se détournent des perceptions trop sûres, bien qu’elles sachent qu’elles sont les objets de toutes les interprétations. Certaines s’agitent et semblent mener droit au royaume des morts ; d’autres pa- raissent appartenir à la disparition et viennent cependant semer la vie. Aucune création ne fut jamais autrement : ici ces apparitions font leur ronde sous forme d’images. Elles referment leurs yeux sur vous pour que vous puissiez les voir ; elles s’inventent pour qu’on les accueille. Fantôme est le nom des failles qui les composent. Écoutez : voici enfin qu’elles le soufflent en silence. » (Marc Blanchet)

En savoir plus…

> Exposition à découvrir le samedi 10h-12h / 14h-18h et dimanche 14h-18h
ou sur rendez-vous du lundi au vendredi au 03 84 45 42 26
visites guidées avec Marc Blanchet, 9 & 16 septembre 14h-16h