Maison du Peuple

Histoire d’une aventure humaine

Coopérative La Fraternelle
La Maison du Peuple

Issue d’un cercle ouvrier, créé à Saint-Claude à la fin des années 1870 puis transformé en coopérative d’alimentation en 1881, La Fraternelle se distingue radicalement des autres coopératives par ses statuts de 1899, en grande partie dus au socialiste Henri Ponard.

Ceux-ci prévoient que les bénéfices seront intégralement reversés à une caisse sociale permettant la mise en place de services de prévoyance, de secours, de retraite et d’entraide avec les autres coopératives. « L’Ecole de Saint-Claude », qui s’affirme alors, s’oppose en cela à « l’Ecole de Nîmes », prévoyant la répartition des bénéfices entre les sociétaires.

C’est toute une philosophie, une culture sociale, politique et syndicale qui se met en place. Et quoi de mieux que de réunir les différentes activités sous un même toit ?

Lire la suite…

> fermer

atelier/résidence


MOBIL’HOME // cie Les Décisifs


20/09

Mobil’home, résidence d’actions
un projet de Clara Cornil, Pierre Fruchard, David Subal

Résidence décentralisée du CCN de Franche-Comté à Belfort dans le cadre du Programme Résidences décentralisées en Région Franche-Comté, du label éviDanse 2009/2012 avec le soutien du Conseil Général du Jura et en partenariat avec La fraternelle et la Ville de Saint-Claude.

Pour la première fois, La fraternelle s’associe aux résidences décentralisées du Centre Chorégraphique Franche-Comté Belfort, en invitant Les Décisifs. Ils seront présents cette saison avec deux projets qui traitent de l’habitat : Mobil’home, résidence d’actions qui se déroulera du 19 septembre au 7 octobre & Home, pièce chorégraphique pour deux interprètes et un musicien présentée le 2 mai aux Halles de la Grenette.

Du 20 septembre au 6 octobre 2012 dans le quartier de la Maison du peuple.

avec
Clara Cornil chorégraphe, danseuse
Pierre Fruchard compositeur, musicien
David Subal chorégraphe, artiste visuel

Pendant deux semaines, Clara Cornil, Pierre Fruchard et David Subal, à l’invitation de La fraternelle et du CCNFCB, viennent vivre et travailler à St-Claude pour créer Mobil’home. Ce projet artistique a pour point de départ la question « Comment j’habite ? ». Il consiste en une série d’actions, certaines appelant la participation des habitants, d’autres non, et qui toutes, apparaîtront au fur et à mesure de ces deux semaines dans les rues du quartier de la Maison du peuple.

L’intention de la cie est de souligner ou de décaler la réalité avec tendresse, humour et poésie pour parler de la notion de « chez soi ». Les actions se réaliseront dans l’espace public et peut-être chez l’habitant selon les rencontres. Elles prendront la forme d’ajouts dans le paysage, de mises en relations entre les lieux, de réactivités immédiates et apporteront un autre regard sur le quotidien.

Un cycle cinématographique, lié à Mobil’home, sera aussi proposé au cinéma de la Maison du peuple. A la fin des deux semaines, les 5 et 6 octobre, un parcours final sera présenté au public.

> Pour revenir sur Mobil’home à Viéville et suivre au jour le jour Mobil’home à Saint Claude : mobilhomelesdecisifs.blogspot.fr

Informations : Centre Chorégraphique Franche Comté à Belfort

La compagnie Les Décisifs est soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication au titre de l’aide à la compagnie, le Conseil Régional de Champagne Ardenne, le Conseil Général de Haute-Marne.

————————————————————-
Habiter le territoire : le projet Mobil’home
Intéressée par la question de l’habitat, la compagnie de danse dirigée par Clara Cornil a entamé en 2010 une exploration de cette notion à travers deux objets artistiques bien différents : une création pour la scène intitulée Home a ainsi vu le jour en avril 2011. Depuis, à travers un second projet intitulé Mobil’Home, la compagnie transpose cette thématique à travers des temps de résidence d’actions in situ. L’idée de base est simple : elle consiste à s’immerger deux semaines dans un territoire. Au cours de cette phase, la compagnie fait diverses propositions artistiques (danse, vidéo, installations), chacune nourrie par un regard sensible sur le territoire ainsi que par les rencontres, les incidents, la culture propre à cet espace telle qu’elle se manifeste. Certaines propositions impliquent plus directement la population.
Après le pays chaumontais en juin dernier, c’est La Maison du peuple de Saint Claude, également nommée la Fraternelle du nom de l’assocation qui l’anime, ancienne coopérative ouvrière, qui accueille le deuxième épisode de Mobil’home, dans le cadre des résidences décentralisées du Centre Chorégraphique National de Franche-Comté à Belfort.

La compagnie souhaite décliner ce projet au sein de territoires allant de la ruralité aux périphéries urbaines. Au terme de plusieurs Mobil’home, nous relaterons cette expérience sous une publication qui regroupera nos réflexions, nos écrits, des paroles des habitants, des écrits de témoins invités…