Maison du Peuple

Histoire d’une aventure humaine

Coopérative La Fraternelle
La Maison du Peuple

Issue d’un cercle ouvrier, créé à Saint-Claude à la fin des années 1870 puis transformé en coopérative d’alimentation en 1881, La Fraternelle se distingue radicalement des autres coopératives par ses statuts de 1899, en grande partie dus au socialiste Henri Ponard.

Ceux-ci prévoient que les bénéfices seront intégralement reversés à une caisse sociale permettant la mise en place de services de prévoyance, de secours, de retraite et d’entraide avec les autres coopératives. « L’Ecole de Saint-Claude », qui s’affirme alors, s’oppose en cela à « l’Ecole de Nîmes », prévoyant la répartition des bénéfices entre les sociétaires.

C’est toute une philosophie, une culture sociale, politique et syndicale qui se met en place. Et quoi de mieux que de réunir les différentes activités sous un même toit ?

Lire la suite…

> fermer

café


Secret Garden & the Dusty Man


13/07

Jeudi 13 juillet 2017 à 18h30 au café de la MdP // entrée libre

APÉRO-CONCERT BLUES

SECRET GARDEN AND THE DUSTY MAN 〈Vidéo〉

Ensemble sur scène et dans la vie, Sarah (alias Secret Garden) et Aymerick (alias The Dusty Man) partagent leur passion pour le blues sous toutes ses formes.
Sarah apporte sa voix chaude et jazzy, Aymerick ses guitares slides au son roots, avec l’harmonica autour du cou et la grosse caisse au pied.
L’idée : apporter leur propre touche aux morceaux. Les standards du blues sont réinterprétés, des « hits » bien connus complètement transformés pour en faire une version décalée. Un véritable travail de réécriture, afin de ne pas être un simple groupe de reprises. Les compositions, quant à elles, puisent dans des inspirationssoul, folk, psyché.
Et au final, ils jouent du blues. Ils partent du principe qu’on peut le retrouver presque partout, il suffit de le chercher.
C’est en live qu’ils sont le plus efficace. Capables de poser une ambiance douce et intimiste afin de mieux emmener le public pour le faire bouger par la suite, ils ne conçoivent pas leurs concerts comme une simple suite de morceaux. Sur une petite ou une plus grande scène, ils prennent possession des lieux et se donnent à fond. Les dates se suivent et ne se ressemblent pas : du café concert dans un pub bondé au festival bluegrass, en passant par de petites salles comme le Biplan ou le festival du foodtruck de Bruxelles.
Le sourire qui reste au public à la fin de chacun de leur concert ne trompe pas : en live, ils envoient !