Maison du Peuple

Histoire d’une aventure humaine

Coopérative La Fraternelle
La Maison du Peuple

Issue d’un cercle ouvrier, créé à Saint-Claude à la fin des années 1870 puis transformé en coopérative d’alimentation en 1881, La Fraternelle se distingue radicalement des autres coopératives par ses statuts de 1899, en grande partie dus au socialiste Henri Ponard.

Ceux-ci prévoient que les bénéfices seront intégralement reversés à une caisse sociale permettant la mise en place de services de prévoyance, de secours, de retraite et d’entraide avec les autres coopératives. « L’Ecole de Saint-Claude », qui s’affirme alors, s’oppose en cela à « l’Ecole de Nîmes », prévoyant la répartition des bénéfices entre les sociétaires.

C’est toute une philosophie, une culture sociale, politique et syndicale qui se met en place. Et quoi de mieux que de réunir les différentes activités sous un même toit ?

Lire la suite…

> fermer

les jeudis de la frat'


Soirée-débat ∼ Vers une coéducation…


21/09

Jeudi 21 septembre 2017 à 19h au café de la MdP// entrée libre

Les Jeudis de La frat’ en partenariat avec la librairie Zadig et la Cinémathèque des Monts Jura

Thème : Vers une coéducation pour et avec tous les enfants
animé par Frédéric Jésu, pédopsychiatre et militant associatif

Nombreux, aujourd’hui comme hier, sont les acteurs de l’éducation : familles, établissements scolaires, collectivités locales, associations, artistes, centres sociaux, équipements culturels, etc. Tous cherchent à favoriser, ensemble, les apprentissages et l’épanouissement de tous les enfants. A l’occasion de la récente réforme des temps éducatifs et scolaires, on a constaté à ce propos les inégalités de tous ordres devant les temps libres et les loisirs. Réduire ces inégalités est un projet concret et exigeant auquel, depuis longtemps, plusieurs  intervenants se consacrent, dans le Haut-Jura comme ailleurs.

Une soirée débat permettra d’échanger expériences et espérances sur ces sujets avec Frédéric Jésu, autour de son dernier livre : « Agir pour la réussite de tous les enfants » (Editions de l’Atelier).

Des extraits de films d’amateurs, sélectionnés par la Cinémathèque du Haut-Jura, permettront aussi d’illustrer le chemin parcouru et celui qu’il reste à tracer ensemble. On y retrouvera des figures d’éducateurs du Haut-Jura, telles que celle de Jean Verchère, professeur et animateur de centres de loisirs vacances dans les années 1950-1960.