Maison du Peuple

Histoire d’une aventure humaine

Coopérative La Fraternelle
La Maison du Peuple

Issue d’un cercle ouvrier, créé à Saint-Claude à la fin des années 1870 puis transformé en coopérative d’alimentation en 1881, La Fraternelle se distingue radicalement des autres coopératives par ses statuts de 1899, en grande partie dus au socialiste Henri Ponard.

Ceux-ci prévoient que les bénéfices seront intégralement reversés à une caisse sociale permettant la mise en place de services de prévoyance, de secours, de retraite et d’entraide avec les autres coopératives. « L’Ecole de Saint-Claude », qui s’affirme alors, s’oppose en cela à « l’Ecole de Nîmes », prévoyant la répartition des bénéfices entre les sociétaires.

C’est toute une philosophie, une culture sociale, politique et syndicale qui se met en place. Et quoi de mieux que de réunir les différentes activités sous un même toit ?

Lire la suite…

> fermer

théâtre


L’Avare ∼ cie Haute Tension


20/10

Vendredi 20 octobre 2017 à 20h30 au théâtre de la Maison du Peuple
+ séance scolaire jeudi 19 octobre à 14h30 pour les lycéens du Pré Saint Sauveur
Avec le soutien de l’OARA Office Artistique Région Nouvelle-Aquitaine

L’Avare
de et d’après Molière

tout public à partir de 12 ans – durée : 1h30

Cie Haute Tension +
Mise en scène et adaptation / Martine Fontanille
Assistante à la mise en scène / Sylvaine Zaborowski
Avec Fanny Chabanne, Martine Fontanille, Marie-Claire Vilard Harpagon

Trois femmes jouent L’Avare de façon burlesque, délirante, décalée et jonglent avec les personnages. Cela leur permet de rire de leur propre situation. Elles mettent à distance l’extérieur menaçant en réinterprétant joyeusement la paranoïa d’Harpagon.

Ces trois femmes sont dans leur atelier de confection qui va être délocalisé. Elles occupent alors leur lieu de travail dans l’attente d’un dialogue social. Elles se mettent à jouer pour tromper leurs peurs, une pièce qu’elles ont peut-être étudiée à l’école,

C’est L’Avare de Molière.

L’histoire se déroule chez Harpagon, un bourgeois veuf, riche, avare et père de deux enfants, Cléante et Elise. Ces derniers sont secrètement amoureux : Cléante de Mariane et Elise de Valère. Ils craignent que l’avarice de leur père ne mette en péril leurs projets respectifs de mariage. Harpagon, quant à lui, est amoureux de son argent mais compte bien épouser la jeune Mariane…

entrée 10€ / 8€ adhérent / 5€ réduit (pré-vente à la boutique de La fraternelle dès le 5 septembre)