Maison du Peuple

Histoire d’une aventure humaine

Coopérative La Fraternelle
La Maison du Peuple

Issue d’un cercle ouvrier, créé à Saint-Claude à la fin des années 1870 puis transformé en coopérative d’alimentation en 1881, La Fraternelle se distingue radicalement des autres coopératives par ses statuts de 1899, en grande partie dus au socialiste Henri Ponard.

Ceux-ci prévoient que les bénéfices seront intégralement reversés à une caisse sociale permettant la mise en place de services de prévoyance, de secours, de retraite et d’entraide avec les autres coopératives. « L’Ecole de Saint-Claude », qui s’affirme alors, s’oppose en cela à « l’Ecole de Nîmes », prévoyant la répartition des bénéfices entre les sociétaires.

C’est toute une philosophie, une culture sociale, politique et syndicale qui se met en place. Et quoi de mieux que de réunir les différentes activités sous un même toit ?

Lire la suite…

> fermer

musiques / d'jazz au bistro


Gran Partita ∼ Orchestre Victor Hugo


11/03

Dimanche 11 mars 2018 à 16h au théâtre de la MdP // entre 10/8/5€ > pré-vente conseillée à la boutique de La frat’ ou réservation au 03 84 45 42 26 > 100 places restantes, ouverture de la billetterie dimanche à 15h30 au café de la MdP

+ apéritif de sortie de concert à 17h30 au café de la Maison du Peuple
+ mercredi 7 mars à 21h, focus cinéma Mozart
+ le vendredi 9 mars, avec trois membres de l’orchestre, temps de présentation hors les murs (école du Truchet, Espace Mosaïque, médiathèque Le Dôme) ouverts à tous et gratuits seront proposés pour découvrir l’œuvre, le compositeur et écouter quelques extraits.
Cultivons notre territoire en partenariat avec le Conservatoire à rayonnement intercommunal et avec le soutien de la Drac Bourgogne Franche-Comté et de la Communauté de Communes Haut-Jura Saint-Claude.

GRAN PARTITA
Mozart comme vous ne l’avez jamais entendu ! +

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté
Direction Benoît Willmann
Wolfgang Amadeus Mozart
Sérénade KV361 en si bémol majeur « Gran Partita »

Les premières notes s’élancent, lyriques, rondes et tranquilles. La clarinette ponctue avec malice la mélodie du hautbois qui s’étire… Le réveil des cors va-t-il apporter l’orage ? L’après-midi printanière s’anime soudainement grâce aux instruments à vent (hautbois, clarinettes, cors de basset, cors, bassons et contre-basson) qui lui apportent leur chaleur. Plongez avec délice dans cette atmosphère joyeuse et raffinée, semblant faite pour le bonheur et imaginée par le plus grand maître viennois.