Laho

dessinatrice

Laho est une dessinatrice qui s’exprime via de multiples pratiques en s’emparant de supports variés : éditions de multiples, fresques murales, expositions, tatouage.
à travers ses œuvres, elle crée des endroits imaginaires nourris de ses états intérieurs et de ses rêves : les mythologies qu’elle s’invente lui servent à créer.

Laho crée un vocabulaire de symboles inventés, qui s’inspirent de la mysticité et des images sacrées. En se réappropriant cette imagerie pour créer son propre langage visuel, elle invente des histoires avec des symboles déjà chargés de sens.
Elle puise également dans les éléments de la culture populaire pour composer et faire ses propres récits, lisibles ou non pour la regardeuse et le regardeur. C’est aussi, en termes de culture visuelle, une des raisons de son attachement à l’utilisation de couleurs psychédéliques. C’est en ayant recours à cet imaginaire qui a cherché à mettre en avant les phénomènes psychiques conscients et inconscients par l’usage de la couleur notamment, qu’elle essaye d’effleurer ces aspects de nos vies, de nos affects, de notre existence.

Dans sa pratique elle s’attache à représenter le corps de façon androgyne et en hybridant des sujets humanoïdes, avec la volonté de créer des représentations inclusives pour que chacun.e puisse s’inventer comme iel, elle et il en a envie et aller vers sa propre identité imaginaire, des identités de genres multiples et indéfinissables.
Laho nous propose une expérience intime où l’on est invité.e à entrer dans l’image, à se l’approprier et y trouver son propre sens.

La fraternelle lui a donné carte blanche pour illustrer la saison 2021/2022.

Pour suivre le travail de Lola Tinnirello c’est ici : www.laho.eu