Prévert Parade

Papanosh + André Minvielle

Papanosh et André Minvielle en résidence de création à La fraternelle pour leur projet « Prévert Parade » du 10 au 15 septembre 2018.
Avec le soutien de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté.

« Prévert Parade » à découvrir sur la scène du café de la MdP le samedi 15 septembre à l’occasion des Journées du Patrimoine.

« Depuis 2006, ce groupe vibrant présente une musique toujours aussi éclatée dans son résultat que cohérente dans sa conception. Se souvenant de l’art décloisonné d’un Art Ensemble of Chicago autant que de l’esprit festif d’un Bernard Lubat, lorgnant parfois du côté de l’Afrique, les musiciens de Papanosh apportent un souffle de fraîcheur à la notion de folklores imaginaires. Avec la danse et le jazz chevillés au corps. 

Au final une musique pleine d’imagination, de joyeuses prises de risques improvisées, de sourires tendres ou hilares, de ruptures de climat, pour un kaléidoscope de sensations et de sentiments uniques. »

Ludovic Florin, Jazzman, Jazz magazine

Chanteur, batteur, scatteur, rappeur, rime-ailleurs qui bouscule les mots et les conventions, André Minvielle nous vient de Gascogne où il pratique, outre le chant gascon, un art nouveau nommé  » Vocalchimie « , qu’il a expérimenté avec ses compères de la Compagnie Lubat de Gasconha.
Son univers est fait d’humour, d’ »improvis’action ». Il mélange tradition et modernisme, vieux porte-voix et sampleurs. Tout y passe : un traditionnel gascon, une biguine « gasconcubine », un thème de Monk, un petit blues en passant, un hommage aux chants pygmées… autant de styles qui font son originalité sans oublier l’univers du musette de ses débuts.
Du jamais entendu, du tout sauf banal, qui allume le sourire et fait circuler les frissons. Il explore bouscule et réinvente les traditions populaires ou savantes, avec un sens peu commun du direct (dans la communication, dans l’émotion, dans l’expression).

Ce grand pourfendeur de mots saisit l’air du temps avec un incomparable sens de la langue et de l’improvise. Seul, ou avec ses compagnons de route, André Minvielle vous convie à une fête du chant dans tous ses éclats. L’enfance de l’art et l’art de l’enfance en même temps, sur tous les tempos. Du blues au patois, de la gaîté au déchirement…
Avec ce troubadour vocalchimiste, le jazz cogne, valse, virevolte, chaloupe et s’encanaille.