The Sky is crying

Bribes 4

The Sky is crying

Geoffroy Gesser I saxophone ténor
Romain Clerc-Renaud I claviers
Linda Olàh I voix
Yann Joussein I batterie

En résidence du 23 au 27 mai 2021 avec le soutien de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté.

www.geoffroygesser.fr

Tout commence à la lecture de Blues et féminisme noir, d’Angela Davis. Geoffroy Gesser propose alors à Bribes 4, quartet de free jazz rock, de s’inspirer de blueswomen des années 20, Ma Rainey et Bessie Smith, et d’enregistrements de Billie Holiday des années 40, pour créer des compositions, arrangements et improvisations contemporaines. Des sources aux paroles émancipatrices et poétiques, et aux musiques à la fois mélancoliques et puissantes.
Ma Rainey et Bessie Smith font partie des toutes premières archives sonores du blues, qui précèdent les enregistrements de bluesmen, survenant sur le marché du disque après les années 1930. Leurs textes portent des revendications féministes, un combat mêlant égalité des «races» et des sexes, désir d’autonomie et de liberté sexuelle dont Billie Holiday porte l’héritage.

Il s’agira donc de choisir parmi les archives, pour constituer un fonds qui donnera lieu à des retranscriptions. Ce socle patrimonial formera la base de compositions, arrangements et improvisations aux influences nettement contemporaines (rock, noise, free jazz…). En oscillant entre sons acoustiques et électriques, la réinterprétation intégrera avec respect des bribes de compositions originales et revisitera la prosodie des textes, en conservant l’anglo-américain dont la rythmique et la mélodie intrinsèques nourrissent le processus créatif.
Redécouvrir et faire découvrir, dans une esthétique d’aujourd’hui, une musique dont l’engagement poétique et politique reste marqué par l’histoire.

Bribes 4 est un quartet explosif et excentrique qui peut jouer des compositions aux influences pop-rock (Robert Wyatt, Alasnoaxis…) comme de la musique noise et du free jazz (Ground Zero, Albert Ayler…)
The Sky is crying s’inscrit dans la continuité de la démarche artistique du quartet, et propose d’élaborer des morceaux improvisés et composés à partir de morceaux originaux.

La musique de Bribes 4, à l’écoute de la tradition du jazz et du blues, mêle sérieux et distanciation ironique, regard historique et invention ludique.

GEOFFROY GESSER

GEOFFROY GESSER est un saxophoniste et clarinettiste, né en 1986 à Montbéliard. Après avoir étudié au Conservatoire Supérieur de Paris, il participe depuis 2007 aux projets des collectifs franciliens de musiques innovantes COAX et UMLAUT. Actuellement, son jeu et son écriture se situent entre le jazz du début du XXème siècle, le free jazz, et la recherche de sons préparés, bruitistes originaux. Il focalise son interprétation sur l’énergie décontractée, le mélange des sons avec les autres musiciens, le montage rythmique de séquences musicales, la transe de motifs entêtés. On peut l’entendre au sein de formations éclectiques dans Bribes 4, Un Poco Loco, trio chambriste qui réarrange des standards du jazz, Umlaut Big Band, répertoire de 1920 à 1940, Flouxus, quartet de compositions entre free jazz et surf rock, et La Peuge En Mai, sextet de musique improvisée et documentaire radiophonique sur les luttes de mai 68.

ROMAIN CLERC-RENAUD

ROMAIN CLERC-RENAUD est un compositeur, improvisateur et professeur. Diplômé d’un Master du Conservatoire National Supérieur de Paris en Jazz et musiques improvisées, Il s’intéresse a de nombreuses approches et esthétiques musicales (Jazz, Free Jazz, Musiques expérimentales, Rock, Noise, Musique contemporaine.) Du live à la production et l’enseignement, il ne cesse de remettre ses pratiques en questions pour chercher à se renouveler différemment. Membre du collectif parisien COAX, il se produit aujourd’hui dans plusieurs formations comme Bribes 4, Coax Vidéo Games, Novembre, Coax Orchestra, Chlorine Free, Yantras. Son parcours lui a permis de jouer avec de nombreux musiciens de cultures et d’horizons très différents. Il se passionne également pour la musique à l’ image et compose pour des documentaires et expositions (Centre Georges Pompidou, Bibliothèque François Mitterrand). Le rapport entre musique et image ainsi qu’une réflexion sur le rapport au temps entre écriture et improvisation l’amène à considérer les thématiques suivantes: les formes, les séquences, les vitesses de lecture, le zapping, les superpositions, la saturation, les filtres, la mémoire et le rêve.

YANN JOUSSEIN

Explorant de nombreux styles musicaux, du free jazz à la musique bruitiste, de la musique minimaliste au free rock, il s’intéresse autant à la forme concert qu’à une forme plus performative de la musique. Co-fondateur et co-directeur artistique du collectif et label COAX basé à Paris, Yann Joussein dirige : Tribalism (pièce pour 7 musicien(ne)s et 3 danseu(rs)ses écrite en collaboration avec la chorégraphe Claire Malchrowicz), Tribalism3 (avec Olivia Scemama et Luca Ventimi- glia), Video Game Party (performance autour de la musique et des jeux vidéos), Phoque Eventré (solo batterie, percussions électroniques et voix), Réservé aux insensés (installation sonore et lumineuse pour un batteur, d’après le loup des steppes de Hermann Hesse, mis en scène par Pierre Talaron, avec la voix de Denis Lavant). On peut l’entendre avec Håla Duett (duo avec Sheik Anorak, directeur artistique de Gaffer Records – tournées Angleterre, Ecosse, Suède, Norvège, Danemark ), Snap avec Julien Desprez et Clément Edouard, Bribes4, Dark Radish, Peter Brötzmann, Jean François Pauvros, Raphael Vanoli. le performeur tokyoïte Kunichiro Bueno, Akiyama Tetuzi, Miki Naoe ou encore Marie Takahashi avec qui il a effectué quatre tournées et résidences au Japon et en France. On a pu l’entendre avec COAX ORCHESTRA, le quartet RÉTROVISEUR, le trio DDJ, Jacques Coursil, Thomas de Pourquery, le groupe franco-Anglais Tweedle Dee, avec les suédois Jolly Boat Pirates entre autre. Diplômé du CNSM en 2008 puis primé au concours national de la Défense en 2010 et 2011

LINDA OLAH

Née à Stockholm en 1988, Linda Oláh a commencé très jeune dans les comédies musicales. Musicienne à plusieurs facettes, elle façonne et transforme sa voix en utilisant cris, respirations ou crépitements vocaux, pour donner un sens poétique à sa musique.
Depuis l’obtention de son diplôme en jazz et musiques improvisées de l’école Högskolan för Scen och Musik à Göteborg et du CNSM de Paris, elle travaille à temps plein comme chanteuse. Explorant différentes esthétiques, elle a interprété les compositions de Moondog et de Kraftwerk avec le Cabaret Contemporain et elle est  également invitée par le Umlaut Big Band pour chanter des standards des années 50 ainsi que par l’ensemble Miroirs Étendus pour interpréter l’œuvre An Index of Metals de Fausto Romitelli.
Linda porte sous son nom deux projets en solo, l’un en acoustique et l’autre augmenté par des pédales d’effets. Elle travaille aussi en collaboration avec de nombreux groupes : Nox.3, Dix Ailes, Cabaret Contemporain, Sthlms Svaga, Lovers et Umlywood Orchestra.
Plusieurs de ses projets se concentrent sur le travail pluridisciplinaire, en collaboration, entre autres, avec les danseurs Toby Kassell et Ingeborg Zackariassen de l’Opéra de Göteborg, et avec le vidéaste Romain Al’l. En 2020, on peut la retrouver sur quatre albums avec les groupes Sthlms Svaga, Nox.3, Dix Ailes et Lovers.