Sourdre

Damien Briançon + Yuko Oshima

Damien Briançon et Yuko Oshima en résidence de création à La fraternelle pour leur projet Sourdre du 9 au 16 novembre 2018.
Avec le soutien de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté.

www.especedecollectif.org

Première tout public à découvrir le vendredi 16 novembre 2018 à 19h au café de la MdP en entrée libre.

Sourdre

Guetter / saisir le commencement / faire un pas / lever une main / suspendre son geste / lâcher la tête / se jeter dans le premier mouvement qui vient / aller au bout de ce qui se déroule / écouter la dissonance / retenir son souffle / imaginer la suite / ne pas s’y engouffrer / laisser résonner / attendre le bon moment / passer à autre chose / reconnaître un chemin / laisser la place / faire la même chose / refaire la même chose / étirer / voir le temps se déployer / percevoir l’espace / jouer.

C’est un duo du danseur Damien Briançon et de la batteuse Yuko Oshima, un projet qui se fonde dans l’usage de l’improvisation, et se structure dans la recherche d’un espace commun, dans la résonance de leurs pratiques et de leurs singularités respectives.

Damien cherche volontairement à ne pas plaquer de propos au travail, ni à faire d’un propos la source de ce projet. Il aimerait défendre autant que faire se peut un projet « muet », qui ne dit rien de plus que ce qu’il fait :
« À contresens des projets développés collectivement par l’association, j’entends, par le prisme de ce projet individuel, revenir à une forme de simplicité, revenir au fondement de ma pratique: un corps en mouvement dans un espace. Dépouiller l’acte chorégraphique des artifices qui font la particularité de nos projets conséquents et collectifs. J’entends me confronter à cet essentiel, moi qui ne cesse de faire converser la danse avec d’autres voies: le mot, l’objet, l’installation, l’image, le jeu… Il n’y a que la musique avec laquelle je choisis de ne pas rompre l’échange pour ce projet, et pour ce faire, j’ai invité la percussionniste Yuko Oshima à me rejoindre. »

Damien Briançon / danse

« J’ai commencé la pratique de la danse à 20 ans, avec Hervé Diasnas (et puis ça a duré 10 ans).
J’ai enrichi cette pratique en croisant le parcours, le travail ou la recherche de Patricia Kuypers et Franck Beaubois, de Michel Massé, de Lorna Marshall et Yoshi Oïda, de Julyen Hamilton, du GdRA et d’Andrew Morrish.
J’ai commencé à être sur scène avec un solo. Ce travail en solitaire est proche, à mon goût, d’une forme d’autoportrait. À ce titre, je compte bien développer cette recherche régulièrement, au fur et à mesure de mon parcours.
J’ai toujours pensé mon travail de création en relation avec d’autres personnes, d’autres savoirs-faire: avec Tristan Bordmann (vidéo), Joseph Kieffer (plasticien), Marion Cenki, Jordi Puigdefabregas (danse), Maxime Tisserand (musique), Jonathan Merlin (son).
J’ai été interprète pour Hervé Diasnas, Marinette Dozeville, Lydia Boukhirane.
Aujourd’hui je travaille avec Arnaud Louski-Pane sur Les Hautes herbes, je collabore avec Pauline Ringeade sur Fkrzictions, j’accompagne David Séchaud dans sa création Archivolte, je travaille avec Louis Ziegler pour les Danses de là.
Et je fais vivre cet Espèce de collectif. »

Yuko Oshima / batterie

Yuko Oshima est née à Gifù (Japon).
Elle a commencé la batterie avec le rock puis le free rock. Parallèlement, elle a créé des musiques de théâtre, de danse contemporaine et de Butô.
Arrivée en France en 2000, elle y a trouvé l’occasion d’approfondir ses bases en technique au Conservatoire de Strasbourg. Depuis ,elle s’immerge dans l’univers de l’improvisation jazz en groupes à travers des festivals (Mulhouse, Strasbourg, Parthenay…), mais aussi dans la chanson française et la pop. Pour son solo, elle compose et interprète de la musique électro-acoustique pour batterie, voix, samples et effets. Son univers musical ne cesse de s’élargir vers différents domaines.