Duo Bez-Boespflug + Naïssam Jalal – Quest of the invisible

jazz, transe, musique contemplative et profonde

SAM. 25 Mai à 21h

Musique

Duo Bez-Boespflug

Fabrice Bez / accordéon, compositions
Pierre Boespflug / piano

Et maintenant, que pouvons-nous faire ? Si rêver est l’échappatoire de nos nuits, imaginer reste le seul recours face à l’âpreté de nos jours. La réalité n’a de sens que si elle est transcendée par l’imaginaire. Dans leur duo, Fabrice Bez et Pierre Boespflug nous livrent une musique narrative qui flirte avec les contours d’un jazz expressionniste. Attachés à la rigueur de l’écriture, c’est dans la spontanéité et la liberté de l’improvisation qu’ils mettent en valeur une galerie de compositions originales, résolument ouvertes, sans barrière stylistique ni format pré-établi. La rêverie et l’imaginaire donc… Comme réponse possible à l’académisme du réel.

Les derniers vestiges évanouis from Shebam

www.lebazardier.com/fabrice-bez-pierre-boespflug

Naïssam Jalal – Quest of the invisible
Avec le soutien de l’ONDA

Naïssam Jalal (Fr, Syrie) / composition, flûte, nay
Claude Tchamitchian (Fr) / contrebasse
Leonardo Montana (Fr, Brésil) / piano

« Entre silence et transe, une musique profonde et contemplative »
Dans cette nouvelle création, Naïssam Jalal (Nominée aux Victoires du Jazz 2018) réunit le pianiste Leonardo Montana et le contrebassiste Claude Tchamitchian à la recherche de l’Invisible. Ce nouveau répertoire est à la croisée des musiques mystiques extra-occidentales et traditionnelles et du jazz modal. Le silence y possède une place centrale, le rythme mène toujours vers la transe dans une forme répétitive et hypnotique, parfois la voix vient prêter main forte aux instruments pour entrer en contact avec l’Invisible en le nommant. Une création qui oscille entre contemplation et transe, silence et musique.

« La flûtiste virtuose Naïssam Jalal nous offre une nouvelle formation de rêve, un trio à la fois spirituel et mystique. Une réunion des influences de l’artiste. Une rêverie hors du temps sur le jazz où les silences sont aussi importants que le son. Virtuose de la flûte et du nay, Naïssam Jalal compose une musique à son image, libre et nomade, métisse et engagée. » FIP

  • sam. 25 Mai. - 21h00

au café de la MdP
jazz
tarifs : 10€ / 8€ / 5€