Elle était libre d’aller et venir jusqu’à hier 》cie Koracorps

projet participatif danse pour 20 femmes

DU 14 AU 18 Novembre

Danse / Hors les murs

Ce projet reçoit le soutien de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, de la Délégation régionale aux droits des femmes et à l’égalité du Jura et de la Ville de Saint-Claude.

ET MAINTENANT DANSONS !

avec SOUKAÏNA ALAMI I chorégraphe

Vous voulez approcher la danse et vous engager dans une aventure dansante, ludique et humaine ? Aucune compétence particulière n’est requise, seules votre volonté et disponibilité sont nécessaires ! Gratuit, ce projet est ouvert à toutes les femmes du territoire âgées de 16 à 70 ans.

Le développement des actions de médiation autour du solo Elle était libre d’aller et venir jusqu’à hier est pensé pour questionner, interpeller et transmettre le regard que la chorégraphe Soukaïna Alami porte sur la société dans laquelle elle vit, à cheval sur la mer Méditerranée.

En partant de sa culture et de son éducation marocaines, Soukaïna Alami souhaite partager et échanger sur la place du corps féminin dans nos sociétés. Les ateliers viseront à accueillir le bagage culturel de chaque participante en rapport avec le mariage. Le but sera de créer une courte pièce chorégraphique grâce aux apports de chacune, afin d’aborder la représentation de son corps et celui de l’autre, ressentir et exprimer des émotions par le mouvement, rentrer dans un travail de mémoire corporelle, ouvrir un espace imaginaire et créatif afin de renouer la tradition et la modernité.

Elle était libre
D’aller et venir
Jusqu’à hier

Cie KoraCorps (Reims – 51)

SOUKAÏNA ALAMI I chorégraphe et interprète
JÉRÉMY MONOT I photographe et artiste visuel
SÉBASTIEN BRESSANT I créateur de costume
CLÉMENT ROUSSILLAT I créateur musical, arrangement

‘‘Sont punies de l’emprisonnement d’un mois à un an, toutes personnes de sexes différents n’étant pas unies par les liens du mariage, qui ont entre elles des relations sexuelles’’
article 490 du code pénal marocain

Ici on questionne le Féminin au sein de la culture marocaine, et forcément l’ailleurs. Dans ce solo Soukaïna Alami traverse des instants clés d’une cérémonie de mariage au Maroc et incarne parfois jusqu’à l’absurde les figures féminines qui le peuplent.

  • lun. 14 Nov. - 14h00
  • mar. 15 Nov. - 14h00
  • jeu. 17 Nov. - 14h00
  • ven. 18 Nov. - 14h00
    projet participatif pour 20 femmes jusqu'à 16h
  • ven. 18 Nov. - 18h00
    restitution publique & solo chorégraphique

au gymnase des Avignonnets
à Saint-Claude

PROJET PARTICIPATIF DANSE
pour 20 femmes
lundi, mardi, jeudi, vendredi
de 14h à 16h
gratuit
sur inscription au 03 84 45 42 26

SOLO "ELLE ÉTAIT LIBRE D'ALLER
ET VENIR JUSQU'À HIER"
tout public
durée 25 mn.
entrée gratuite