J’écris comme on se venge

Les Arts Oseurs

VEN. 8 Mars à 20h30

Théâtre

Les Arts Oseurs
(Octon – 34)

d’après « Livret de famille » (2004) et « La Trempe » (2007) de Magyd Cherfi, publiés chez Actes Sud.

Les Arts Oseurs s’emparent avec force et originalité des textes de Magyd Cherfi (chanteur-parolier de Zebda). Le petit garçon né dans les cités toulousaines est devenu un homme. Sorti du quartier aux forceps mais toujours hanté par les siens, il nous livre une autre histoire de la République, avec rugosité et poésie ! Sur un espace réduit, entourés de matières brutes, l’artiste plasticien et la comédienne vous embarquent dans de vrais moments de performances mêlant texte et peinture !

www.lesartsoseurs.org

  • ven. 08 Mar. - 20h30

au café de la MdP
tout public à partir de 12 ans
durée 50 min
entrée : 10 / 8 / 5€

Direction artistique et dramaturgie / Périne Faivre
Mise en scène et scénographie / Renaud Gremillon
Jeu (en alternance) / Périne Faivre ou Laure Dessertine
Performer visuel / Xavier Moreno
« J’écris comme on se venge » est produit par Les Arts Oseurs et soutenu par : les Saisons du Lodévois et
Larzac et le Festival Les Voix de la Méditerranée (Communauté de communes du Lodèvois et Larzac –
34), le Sillon – Scène conventionnée Théâtre dans l’espace public (Clermont-l’Hérault – 34), le théâtre de l’Arentelle (Saint Flour de Mercoire – 48), le réseau des médiathèques de l’Hérault (34), le collège Paul Dardé (Lodève – 34), le CG 34, Réseau en Scène et le Conseil Régional Languedoc-Roussillon.

« Voltaire, Rousseau ! Quand on a lu ces mecs, on s’en remet pas.
En assassinant Dieu, ils nous avaient fait naître une seconde fois.
Nous, nous cherchions une identité potable, un trip qui aurait fait la part belle aux
contradictions qui nous obsédaient.
Comment lier islam et libertinage, arabité et judéo-christianisme, romantisme et obsession du sexe, laïcité et tiers-mondisme ?
Pas la moindre réponse à l’horizon. »
Vercingétorix
Magyd Cherfi, Éditions Actes Sud