Les Moric(h)ettes & Co

chantier d'été #5

VEN. 30 Août à 18h

Animation café / Danse

en chantier d’été à La frat’ du 26 au 31 août 2019

Les Moric(h)ettes & Co

Emmanuel Matte I trésor vivant du théâtre contemporain
Eve Petermann I vénérable électron libre de type couteau suisse
Céline Larrère I truc en corps à débattre

Les Moric(h)ettes & Co est un collectif d’improvisatrices à genre et à géométrie variable fédéré autour d’une idée fixe : performer sans vergogne l’improvisation, avec exigence et persévérance, en mêlant la danse à la poésie sonore, l’imaginaire au concret, le bon sens à l’absurde.
Ce choix de l’improvisation comme forme artistique à part entière est né d’exigences fortes : avoir une relation directe au public, oser une prise de risque maximale, décentrer la notion d’auteur, revendiquer le spectacle comme une forme en perpétuelle transformation, partager le plaisir de se sentir vivant.

« Les Moric(h)ettes, c’est un peu comme un groupe de rock qui se serait égaré dans une réunion tupperware suite à un excès de dancefloor. » C.L.

Les Moric(h)ettes & Co sont actuellement l’œuvre de : Emmanuel Matte, trésor vivant du théâtre contemporain ; Eve Petermann, vénérable électron libre de type couteau suisse et Céline Larrère, truc en corps à débattre.
Depuis 2008, elles promeuvent des spectacles polymorphes et imprévisibles, et ont créé une trentaine de pièces chorégraphiques uniques, taillées sur mesure pour le contexte, le public, la météo, l’humeur.

Elles explorent les relations entre le corps en mouvement et le langage sonore pour créer des performances vivantes dont la particularité est d’être générées au présent. Leur affirmation de la performance improvisée comme forme artistique à part entière s’appuie sur une pratique approfondie et régulière sur le long terme, à la manière des joueurs de tennis qui s’entraînent sans relâche pour préparer des tournois dont ils ignorent le déroulement et l’issue. Elles opèrent alternativement en solo, duo, trio, ou en invitant des collaborateurs extérieurs dans des lieux et contextes divers, l’espace théâtral n’étant pour elles qu’une forme particulière d’in situ. Elles aiment en effet amener la danse là où on ne l’attend pas et sévissent dans des espaces variés : galeries, appartements, parcs, festivals, jardins, cours d’école, vitrines, centres culturels, qu’ils soient privés ou publics, ruraux ou urbains.

lesmorichettes.blogspot.com

  • ven. 30 Août. - 18h00
    performance improvisée

café & espaces de la MdP
sortie de chantier
tout public
entrée libre