Atelier corps est (photo) graphique

projet danse & photo pour les 8/14 ans

DU 6 AU 10 JUILLET de 10h à 13h

Danse

Ce projet bénéficie du soutien de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, de l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, du Conseil Régional Bourgogne Franche-Comté et du Conseil départemental du Jura.

Un projet où la danse rencontre la photo et le récit !

Atelier conçu & encadré par le chorégraphe/interprète Sarath Amarasingam

Sarath Amarasingam, chorégraphe franco-sri lankais travaille sur le récit et la danse. Il s’intéresse à la notion du “geste image/geste polysémique” dans son écriture chorégraphique.

À travers une approche de transdisciplinarité, ce projet pédagogique convoque la danse et la photo pour inventer des poésies, des récits ou encore des dialogues sur le modèle du Roman-Photo.

Ce genre littéraire et pictural, est tombé en désuétude et ne demande qu’à être requestionné aujourd’hui…

Comment la danse peut-elle approprier les codes et les principes du roman-photo pour inventer une “photo – corps est graphique” ?

En s’inspirant des procédés de la chronophotographie, on tentera de traduire les mouvements en un récit. Nous aborderons la photo comme une source de création pour faire émerger des danses.

La photo deviendra un support d’imagination, de création et de reproduction de geste. Les participants s’exerceront à raconter un récit individuellement ou collectivement selon le principe du roman-photo.

Dans cet atelier, pas d’interdits, tous les corps sont possibles, la liberté de bouger prévaut. Les jeunes s’amuseront à danser avec et dans les architectures emblématiques de la Maison du Peuple (gymnase, jardin, cour…).

Durant une semaine, Rimasse, Lina, Sara, Safia, Iéléna et Yasmina, ont bénéficié d’ateliers avec le chorégraphe Sarath Amarasingam, à partir du principe du roman-photo et de la chronophotographie.
Apportez votre pic-nic vendredi à 12h30 et profitez de ce temps de partage…

  • lun. 06 Juil. - 10h00
  • mar. 07 Juil. - 10h00
  • mer. 08 Juil. - 10h00
  • jeu. 09 Juil. - 10h00
  • ven. 10 Juil. - 10h00
    jusqu'à 13h
  • ven. 10 Juil. - 12h30
    restitution publique

pour les 8/14 ans
gratuit
limité à 10 participants
inscription à la semaine
au 03 84 45 42 26

JOUR 1/ Le corps qui danse
On ira à la découverte de sa danse, de sa parole à travers des vocabulaires de danses hip hop, indienne et contemporaine.
On laissera notre corps danser, s’exprimer avec des émotions.
Puis on s’arrêtera pour prendre des photos.
Et on dansera pour passer d’une photo à une autre en traduisant par le corps.
Ainsi on créera notre danse pour construire des ponts entre chaque photo, on jouera avec le Temps et l’Espace.

JOUR 2/ Le corps qui raconte
Après notre échauffement de danse et de découverte de nouveaux pas de danse.
On découvrira la chronophotographie.
Et on inventera notre propre frise chronologique.

JOUR 3/ Le corps qui se transforme
On abordera la notion de morphing dans la danse.
Comment passer d’une expression/d’une émotion/d’un état de corps à un autre ? Alors le corps deviendra comme un lieu pour élaborer un récit. On passera d’une danse incarnée à une danse distanciée.

JOUR 4/ Le corps qui trace
Et si le corps devenait graphique ?
Et si on devenait juste des lignes et des courbes.
Et si on fabriquait des lignes géantes à plusieurs…
Un corps géométrique, une danse géométrique, une composition spatiale, une composition photographique…
Une image qui parle…
Une danse qui laisse des traces…

JOUR 5/ Le corps qui écrit
Qui écrit quoi ?
Et puis d’ailleurs comment on écrit avec le corps ?
Et moi je ne sais pas écrire, alors comment je fais ?
Et si on ose exister, tout simplement, avec ce que nous sommes, avec nos capacités et nos forces sans imiter qui que ça soit…
Viens, on rentre dans le monde de la poésie
Habitons notre corps poétique.
Mettons de côté notre inhibition le temps d’une danse.
Viens, on explore des Haïku dansés.